Accès membre

STAGE M2 Recherche: 'L’arbre d’alignement en ville- représentations, imaginaires ... H/F #70518


Date de parution : 16-01-2021

Annonceur CNRS MNHN
Contrat Stage
Secteur Recherche et environnement
Localisation Paris
Fonction(s) Animation / Formation / Enseignement, Études / Projets / ...

Contexte du recrutement et définition de poste :

DESCRIPTIF DU STAGE

Cadrage

Dans son nouveau plan d’investissement Canopée, le département de la Seine-Saint-Denis a pour objectif de planter une grande quantité de nouveaux arbres dans les espaces publics départementaux, notamment des arbres d’alignement. Pour accompagner ses décisions politiques et techniques, le département est soucieux de comprendre les représentations et les imaginaires des habitant.e.s du territoire, dans leur diversité.

Cette problématique, comprise dans sa dimension opérationnelle, s’articule avec les questions de recherche que se pose Axelle Grégoire dans ses travaux de thèse, autour des représentations et mobilisations de l’arbre dans des dynamiques de réhabilitation d’espaces, notamment en ville. Il s’agit à la fois de caractériser les façons dont l’arbre est décrit dans les imaginaires populaires et professionnels, ainsi que dans les visions, usages et projections des habitant.e.s.

 

Question du stage

Ce stage se place à l’interface entre les deux projets, et veut caractériser les imaginaires de l’arbre d’alignement à la fois dans des pratiques professionnelles d’aménageurs urbains et dans des collectifs d’habitants de la Seine-Saint-Denis. Les dimensions interculturelles et historiques seront aussi mobilisées

 

Activités proposées

Pour ce faire, trois activités seront mises en œuvre simultanément :

  • réaliser une synthèse bibliographie (littérature scientifique et littérature grise) de l’histoire des conceptions de l’arbre d’alignement dans les grandes villes françaises.
  • Dans le cadre d’un partenariat avec une médiathèque du territoire de la Seine-St-Denis, développer par la construction et l’animation d’un ou plusieurs ateliers participatifs un corpus d’images et d’expressions textuelles autour des imaginaires liés aux arbres d’alignement. Ce corpus sera, dans un second temps, mobilisé dans une installation ludique in situ à destination du jeune public (et de leurs accompagnants) pour récolter des données liées à la réception de ces imaginaires mais aussi de leurs mises en récit. Une campagne de suivi et d’analyse des données autour de cette installation in situ sera menée tout au long de cette expérience.
  • Le cas échéant, comparaison avec les situations de grandes villes européennes, dans le cadre du projet européen REGREEN

 

Connaissances et compétences acquises pendant le stage

- Connaissances sur les enjeux et problématiques liés à l’arbre urbain

- Compétences méthodologiques : travail bibliographique et iconographique - construction et d’animation d’ateliers participatifs - lecture d’images - analyse de données qualitatives

- Médiation scientifique avec différents types de publics

- Travail en équipe

 

MISE EN ŒUVRE DU STAGE

Le/la stagiaire sera accueilli.e au CESCO (Muséum national d’histoire naturelle) et sera co-encadré.e par Axelle Grégoire (architecte et doctorante au CESCO) et Anne-Caroline Prévot (DR CNRS au CESCO). Les modalités d’accueil respecteront les règles en vigueur de sécurité sanitaire.

Le stage est prévu sur une durée de 6 mois (mars-aout 2021), gratifié à hauteur de la réglementation en vigueur.

 

Faisabilité du stage dans le contexte sanitaire

Nous ne pouvons pas garantir que toutes les activités soient réalisées telles que prévues en fonction des conditions sanitaires. Cependant, une partie des activités proposées peuvent se faire en télétravail et les ateliers pourront en partie être transformés en ateliers à distance.

 

Candidature

Merci d’envoyer CV et lettre de motivation argumentée avant le 31 janvier 2021 23h59 à :

Axelle Grégoire : axl.gregoire@gmail.com

Anne-Caroline Prévot : anne-caroline.prevot@mnhn.fr

Le cas échéant, un entretien sera organisé le 11 février 2021 matin.

Profil recherché :

Formation ou compétences en sciences humaines et sociales (géographie sociale ou culturelle, arts, sciences de l’information et de la communication) et/ou en sciences écologiques ou d’aménagement urbain.

Très bonne qualités relationnelles

Autonomie et capacité de travail en équipe interdisciplinaire et interprofessionnelle

Maitrise de l’anglais scientifique appréciée